Fréquence du réseau et réveille-matin

fréquence réseau électrique
Marché de l'énergie

Ou comment expliquer (ou pas) à votre patron que votre retard est du à la fréquence du réseau électrique européen

Un sujet mis en lumière et en humour par Erwan.

 

Vous êtes-vous demandé pourquoi vendredi 11 janvier vous êtes arrivé en retard au travail alors que vous êtes persuadé d’être parti, comme toujours, lorsque votre micro-onde affichait 8h06 ? Ne cherchez plus ! La fréquence du réseau électrique européen en est la cause !

En effet, jeudi 10 janvier autour de 21h, la fréquence du réseau est descendue très en dessous de sa valeur de référence de 50Hz a annoncé RTE. Or, tout comme votre réveille-matin déniché dans votre brocante préférée, l’horloge de votre micro-onde est synchronisée avec la fréquence du système électrique qui l’alimente. Ainsi, si la fréquence baisse sur le réseau l’horloge prend du retard, et inversement…

On vous arrête tout de suite, vous ne pourrez pas mettre vos 30 minutes de retard sur le dos d’un réveille-matin/micro-onde déréglé. Cela se joue seulement à quelques secondes. Et comme la fréquence oscille autour de la valeur de référence, en moyenne les écarts se compensent. Cependant, début 2018 pendant plusieurs semaines la fréquence est restée globalement en dessous des 50Hz, le retard affiché par les horloges a alors atteint près de 6 minutes.

 

Pourquoi la fréquence du réseau oscille-t-elle ?

Au risque de vous faire rater votre bus (avec un peu de mauvaise foi bien sûr…). Imaginez que vous soyez sur votre vélo et que vous arriviez en bas du col du Tourmalet. Vous commencez à grimper, la pente est raide et vous allez avoir plus de mal à maintenir votre cadence de pédalage si vous n’augmentez pas votre effort. C’est en substance ce qui arrive lorsque la consommation d’électricité instantanée est supérieure à la production. La tension exercée sur le réseau par ce surplus de consommation fait ralentir la turbine. Ce phénomène entraîne une baisse de fréquence du courant produit. A l’inverse, lorsque la production est supérieure à la consommation, la force de résistance diminue. La turbine va, alors, accélérer entraînant une augmentation de la fréquence. Comme le cycliste accélère en descente… Ainsi on observe ces variations de fréquence lors d’importants écarts entre production et consommation.

Ces variations de fréquence ont-elles des conséquences ?

Outre le fait que cela dérègle votre réveille-matin, les variations de fréquence peuvent endommager les centrales et unités de production, qui par sécurité se déconnectent. Cela diminue, encore davantage la production et accentue le phénomène jusqu’à un potentiel black-out…

 

Comment éviter le black-out ?

Pour stopper l’effet boule de neige, une solution consiste à venir diminuer la consommation. C’est ce qu’a fait jeudi soir RTE, le gestionnaire du réseau électrique français, en demandant aux 22 industriels interruptibles de stopper leur consommation libérant ainsi un volume de 1.5 GW.

Ce dispositif est, en effet, celui dit d’interruptibilité. Il permet à RTE, lorsque le fonctionnement du réseau public est menacé, de procédé à l’interruption de la consommation de certains sites. RTE peut, ainsi, interrompre la consommation de sites industriels en moins de 5 ou 30 secondes. Cela ne concerne pas moins de 1.530 MW activables ! Les consommateurs concernés sont bien sur rémunérés pour ce service. De quoi modifier nettement le niveau de consommation pour rétablir l’équilibre du réseau.

 

Cette mesure a permis de stabiliser le réseau électrique français mais également européen puisque ceux-ci sont connectés. La finalité est qu’il est certainement plus judicieux d’avoir une montre pour être certain d’être à l’heure au travail. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *