Le monde d’après, vu par les OUInners

Header-Blog-Monde-Apres-POUI
Nos Ouinners

Durant la période de confinement, nous avons tous pensé « l’après ». La crise sanitaire que nous traversons questionne le monde dans lequel nous vivons et les choix que nous souhaitons faire pour l’avenir.

71% des personnes interrogées par Planète OUI* sont prêtes à changer leurs habitudes de consommation. En tête des actions : consommer local, en circuit court.

Une tendance qui conforte l’engagement pris par Planète OUI depuis de nombreuses années.

Notre approvisionnement en électricité verte auprès de producteurs 100 % français, et le développement d’offres locales, en lien avec les territoires et collectivités, sont donc une réponse positive à ces attentes. Et surtout, une réponse en faveur de la transition énergétique et écologique, comme le souligne Albert Codinach, CEO de Planète OUI, dans cet article.

 

Penser le monde d’après, mais surtout aller de l’avant !

Nous l’évoquions dans l’article sur notre Charte pour l’environnement, notre équipe est engagée au quotidien. À l’image de Planète OUI, c’est avec enthousiasme et conviction que nos collaborateurs vous partagent leurs envies et leurs solutions pour le monde d’après.

« Consommer mieux, moins, plus proche. »

Tout est dit. Repenser sa consommation ou renforcer ses convictions et actions en la matière, restent la façon d’agir la plus concrète au quotidien. Une évidence pour l’énergie chez nos OUInners, mais pas que !

consommer responsable« Pour ma part acheter des fruits et légumes en circuit court, réduire ma consommation de viande et acheter dans les commerces de proximité. »

« Je compte continuer et accélérer ma démarche sobre : peu d’achats inutiles, peu de plastique, peu de voiture, tout en gardant quelques kiffes en dehors de cette routine avec des bons produits. Manger bio, local et de saison c’est consommer de meilleurs produits et donc avoir plus de plaisir. Aller au travail à vélo plutôt qu’en voiture, c’est passer un moment sympa dehors plutôt qu’être stressé en voiture ou enfermé. Faire du ski de randonnée, c’est être immergé dans la montagne, bref c’est plus de plaisir. C’est ce que j’appelle la transition par le kiffe ! »

« Pour l’alimentation : tester des nouvelles recettes, adaptées aux saisons. Pour la consommation en général : recycler, réinventer, réutiliser, par exemple certains habits d’hiver de mes enfants je les ai reconvertis en habits d’été en coupant les manches/pantalons, comme les commerces étaient fermés ! »

« Continuer de m’engager vers le zéro déchet, les achats « responsables », aller vers un peu plus « d’autonomie ». »

« Pour moi, le meilleur moyen c’est de questionner chaque action en se demandant l’impact qu’elle a. Par exemple, un achat en ligne : où sont produit les choses que j’achète ? Est-ce que mon revendeur est à l’autre bout du monde ou à une distance « raisonnable » ? Dans quelles conditions ces produits vont être livrés ? , etc. En se posant ces questions, cela permet d’être en cohérence avec l’action que je fais (et de ne pas trop fermer les yeux sur l’impact de mon clic). Si l’impact n’est pas bon, je cherche une meilleure solution. Souvent, l’achat chez un revendeur local, par exemple, permet de garder une dynamique en ville, etc. »

« Consommer plus solidairement également, penser davantage au collectif. »

 

Construire un monde plus respectueux

Replacer l’environnement et l’humain au centre de nos choix, apparaît comme la réflexion la plus logique pour aller de l’avant.

De l’environnement

« J’aimerais que l’on garde en tête que l’économie doit désormais prendre en compte l’environnement non pas comme une contrainte mais comme un prérequis. »

« La relance économique devrait être pensée pour correspondre également et surtout à nos objectifs écologiques. »

« Comprendre que luttes sociales et lutte écologique sont liées. Donc prendre en compte les aspects économiques et sociaux dans la transition écologique. »

« Passer plus de temps à participer à la vie de la collectivité. Redevenons de vrais citoyens ! Placer l’écologie au centre, c’est souvent source d’investissements de long terme, d’économies, de bien être, de santé… Un véritable cercle vertueux ! »

Et de l’autre

« Être plus respectueux les uns envers les autres. »

« J’aimerais que l’humain puisse revenir au centre. Au centre mais en accord avec ce/ceux qui l’entoure(nt). Plus que changer, j’aimerais voir des choses perdurer : le contact avec son boulanger, le partages de bonnes astuces et l’entraide. »

« J’aimerais réellement que les gens prennent conscience de l’impact de l’Homme. D’être plus ouvert au monde qui nous entoure. Prendre conscience que l’important n’est pas ce que l’on possède mais ce que nous sommes. »

Et surtout : « Une meilleure considération du milieu médical et un financement adéquat leur permettant de fonctionner correctement sans les tuer à la tâche. » et « Plus d’égalité entre femmes et hommes ».

 

« Il est temps de réapprendre à communiquer et à partager. »

Pendant le confinement, nous n’avons jamais eu autant besoin de se connecter avec nos proches. Une prise de conscience qui nous amène à garder, à reprendre ou à renforcer le lien social.

« Profiter davantage de mes proches, passer plus de temps avec eux. »

« Vivre plus intensément chaque instant avec mes proches. »

« Simplement voir plus souvent mes proches, prendre plus de temps avec eux et dire les choses. »

« Reprendre contact avec des proches ou de la famille. Appeler ses grands-parents. Remercier et gratifier d’un geste, d’une action ou d’une parole ceux qui contribuent à rendre notre vie meilleure. Remercier les mamans et les papas. Apprendre à connaitre ses voisins. Apprendre à partager. Garder les enfants de ses voisins gratuitement, donner son sang, donner des cours à des enfants en difficulté… »

ensemble

Une prise de conscience personnelle

La crise est un marqueur fort de nos vies. « Il ne faudrait pas oublier. Il faudra tourner la page, mais sans l’effacer. ». Un besoin de digérer la situation, qui amène aussi à se centrer sur soi, et permet la réflexion.

« Prendre le temps de prendre du recul dans nos vies. »

« Je souhaite SIMPLIFIER ma vie ! (augmenter les « productions » personnelles DIY, ne pas m’encombrer de choses inutiles, profiter de mon temps pour créer, lire, courir…). »

« Se recentrer sur l’essentiel. Méditer. Prendre conscience de l’instant présent et de la chance que nous avons. Il y a quelques privations mais surtout de nouvelles découvertes et donc de nouveaux plaisirs. Des plaisirs plus simples. Il faut y aller petit à petit. »

« La priorité est de s’informer. Pour cela, il faut arriver à se dégager du temps pour lire, discuter, croiser les sources… »

« Échanger, lire et se dire que plus que jamais, c’est possible.

« L’après c’est une opportunité pour se réinventer individuellement et collectivement »

 

« Nous devons rester unies et solidaires. »

« De la même manière que nous avons pris conscience que chaque geste compte pour endiguer la propagation du virus, nous devons comprendre que chacun de nos gestes compte pour vivre dans un monde meilleur. Chacun doit réfléchir selon sa spécialité, son métier ou sa passion pour contribuer positivement à « l’après », et toujours garder la notion de solidarité en tête. »

« On a tous un rôle à jouer dans la construction du monde de demain. Notre leitmotiv doit vraiment être : l’union et la solidarité font la force. Et garder en tête : « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. » – Antoine de Saint-Exupéry.»

 

Et vous, quelle est votre vision du monde d’après ?

 

 *Enquête réalisée par Planète OUI auprès de 1042 personnes, du 24/04 au 03/05 2020.

2 commentaires “Le monde d’après, vu par les OUInners

  1. Il est grand temps de prendre toutes les dispositions possibles et imaginées depuis longtemps pour donner à chaque utilisateur d’énergie la possibilité de produire son énergie verte respectueuse de l’environnement avec le soutien du fournisseur Planète OUI par exemple !

    1. Merci pour votre soutien !
      En effet, l’autoconsommation, est une solution pour faire avancer la transition écologique !
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *