Le gaz vert, qu’est-ce que c’est ?

Le gaz vert qu'est-ce que c'est
Energies renouvelables

Gaz vert, gaz renouvelable, gaz bio ou encore biogaz… Autant de mots pour désigner le biométhane. Grâce au biométhane (ou au gaz vert…), vous pouvez chauffer votre logement, cuire vos aliments, prendre une douche chaude, et même rouler avec. On vous explique tout sur cette énergie respectueuse de l’environnement. Un gaz plein d’avenir !

 

Le biométhane, qu’est-ce que c’est au juste ?

Le biométhane est un gaz 100% renouvelable. On parle d’énergie renouvelable car sa production est faite à partir de déchets. Même si on s’engage à les réduire, ces ressources restent « inépuisables » et sont renouvelées sur une échelle de temps humaine.

Naturel et vert, c’est pareil ?

Même s’ils ont les mêmes vertus, le gaz naturel et le gaz vert sont pourtant bien différents du fait de leur origine.

Le gaz naturel est une énergie fossile. Les gisements se situent bien loin de la France, principalement en Europe et en Russie. Le gaz naturel est donc importé car il n’y a pas de gisement de gaz naturel sur le sol français. Et comme toutes les énergies fossiles, c’est une ressource qui s’épuise. Son renouvellement à l’état naturel prend des milliers d’années.

Le biométhane est une alternative renouvelable au gaz naturel, ET locale !

On en produit sur tout le territoire et il peut également être consommé partout en France grâce au réseau de gaz existant. Il se mélange ainsi au gaz naturel, a la même performance énergétique et les mêmes utilisations.

Découvrez le biométhane, un gaz renouvelable plein de ressource !

Comment ça fonctionne ?

Le biométhane est issu de la décomposition de matières organiques.

Ces matières organiques sont composées de déchets ménagers, verts, agricoles ou encore industriels. Restes alimentaires, boues de stations d’épuration, matières végétales d’exploitation agricole ou encore lisiers. La bonne nouvelle, c’est qu’avec le biométhane, tous ces déchets sont valorisés !

Ensuite, tout se passe dans un méthaniseur, aussi appelé digesteur.

Ces différents déchets organiques y sont mélangés et chauffés. Privés d’oxygène, ils se décomposent et fermentent par l’action de bactéries, on parle de digestion anaérobie. Cette action libère un gaz riche en méthane : le biogaz. A ce stade, le biogaz est composé de 50% à 65% de méthane. Ce procédé de transformation, c’est la méthanisation.

Le biogaz est ensuite débarrassé de ses impuretés, et des composants indésirables comme le dioxyde de carbone – CO2, les composés soufrés et l’eau. Une fois purifié, odorisé (pour la sécurité) et contrôlé, il devient alors du biométhane, prêt à être injecté dans le réseau de distribution de gaz existant.

le saviez-vous

La méthanisation permet aussi de produire une matière solide, le digestat. Il constitue un engrais 100% naturel et écologique, et contribue ainsi à améliorer la qualité des sols agricoles.

 

Le biométhane aujourd’hui

En 2019, la France compte 123 sites d’injection de biométhane. Les projets de développement sont nombreux, et dispersés sur tout le territoire.

Les unités de méthanisation sont généralement installées sur des exploitations agricoles. Elles permettent aux agriculteurs de bénéficier d’une solution dans la gestion de leurs propres déchets, de diminuer leurs factures d’énergie en consommant directement le biogaz dans leurs bâtiments, de leur assurer un complément de revenu en injectant leur production de biométhane sur le réseau, et aussi d’utiliser le digestat comme fertilisant sur leur exploitation. Le tout dans le respect de l’environnement !

La part de biométhane dans la consommation nationale de gaz n’est que de 0,26%. C’est encore peu, mais cela laisse de belles perspectives de développement en faveur de la transition énergétique ! Elle a d’ailleurs augmenté de 69% en 2019 (par rapport à 2018), soit l’équivalent d’environ 103 000 foyers ou encore 5 500 camions ou bus roulant au bioGNV.

 

Pour résumé, le biométhane c’est une économie circulaire qui a tout pour plaire !

Valorisation des déchets, production d’une énergie verte et locale au bénéfice de tous, créateur d’emploi et générateur de plus-value pour les agriculteurs et les collectivités.

Et tout ça sans émission directe de CO2.

Bravo le gaz vert !

 

Si l’on vous parle biométhane,
c’est qu’il y a du bio dans le gaz chez Planète OUI !

Planète OUI vous propose désormais un gaz 100% renouvelable et français avec l’offre BIOgaz. A découvrir ici !

 

Source : Panorama du gaz renouvelable en 2019

arrow_back
arrow_forward

2 commentaires “Le gaz vert, qu’est-ce que c’est ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *