Comment la mobilité électrique peut-elle être durable ?

mobilité durable zeplug
Innovations et conseils

Un article rédigé avec notre partenaire Zeplug. 

L’épidémie de coronavirus a fortement fait chuter les ventes de véhicules neufs. Pour redonner de l’élan au marché, l’État annonçait un plan de relance très largement tourné vers la mobilité électrique. Pour l’achat d’un véhicule électrique, une aide allant jusqu’à 19 000€ sous certaines conditions a vu le jour.

Le véhicule électrique est, en effet, une des solutions pour un quotidien et des villes plus calmes et moins polluées. Mais pour assurer le développement d’une mobilité propre, nous devons nous poser plusieurs questions. La mobilité électrique peut-elle être considérée comme durable sans prendre en compte les attentes des utilisateurs, les infrastructures de recharge et l’énergie utilisée ?

Une énergie propre pour une mobilité durable 

Une étude réalisée par Ipsos pour Zeplug montrait que le caractère écologique est la première motivation d’un foyer pour l’achat d’un véhicule électrique. 

Un sujet qui suscite encore néanmoins de nombreux débats. Nous nous étions déjà prêtés au jeu de l’analyse et la comparaison entre l’empreinte carbone des véhicules électriques et celle des véhicules thermiques, pour déterminer si oui ou non, un véhicule électrique peut-être considéré plus durable. 

La conclusion est telle qu’il est possible d’affirmer qu’investir dans un véhicule électrique permet de faire un pas vers une mobilité plus écologique, du moins en matière d’émissions de gaz à effet de serre.

Cependant, la situation et l’analyse sont particulières à la France dont le mix électrique est très peu carboné (par rapport à la moyenne européenne).

Chez Planète OUI nous allons plus loin en proposant une électricité 100 % renouvelable afin de répondre à la fois aux enjeux climatiques et aux enjeux environnementaux de notre époque. Seul un approvisionnement en énergie renouvelable permet de limiter fortement les émissions grises des voitures de ce type. Et ainsi, s’inscrire dans une véritable démarche de durabilité !Si les sources d’énergie sont propres, les émissions de gaz à effet de serre limitées, qu’en est-il à l’usage ? 

Un service de recharge innovant pour le développement de la mobilité électrique

Effectivement, si la provenance de l’énergie est déterminante pour atteindre l’objectif d’une mobilité douce, la distribution de cette énergie doit elle aussi être pensée pour s’inscrire dans un schéma vertueux.

C’est le pari fait par Zeplug, installateur et opérateur de bornes de recharge pour véhicule électrique. Sachant qu’un véhicule est en moyenne stationné 22 heures par jour, majoritairement au domicile des conducteurs et sur leurs lieux de travail ou à proximité, l’efficacité des infrastructures de distribution d’énergie est un levier essentiel au développement des véhicules électriques. C’est la raison pour laquelle Zeplug propose des services de recharges à domicile, plus particulièrement en copropriété, et sur le lieu de travail.

Ce choix permet de s’adapter aux habitudes des conducteurs en leur fournissant un dispositif pratique et accessible sur leur lieu de stationnement, leur évitant ainsi des déplacements coûteux en temps et en énergie. Il facilite le déploiement des véhicules électriques en milieux urbains grâce à une densification du réseau de bornes de recharge alimentées en énergie propre. 

L’avenir de la mobilité durable

L’objectif de la PPE (Programmation Pluriannuelle de l’Energie) définie par le gouvernement est d’atteindre 4,8 millions de véhicules électriques en circulation en France en 2028.

Du point du vue du réseau, les gestionnaires de réseaux s’accordent sur le fait que cette croissance ne constitue pas une menace pour le réseau électrique français (1). Chez Planète OUI nous considérons que le véhicule électrique constitue un potentiel majeur en terme de flexibilité pour le réseau. En effet, à long terme, le gestionnaire du réseau de transport, RTE, estime que 85 % de la consommation d’un véhicule électrique (1) pourrait être pilotée et optimisée pour favoriser l’adéquation entre la production et la consommation d’électricité sur le réseau.

Un pilotage innovant

Ce pilotage de la recharge des véhicules électriques peut se faire de deux façons. On l’appelle “Smart Charging” lorsque l’optimisation se fait uniquement du réseau vers la batterie du véhicule. Et “Vehicle-to-Grid” ou “V2G” lorsque l’optimisation peut également être réalisée de la batterie vers le réseau. Ces services seraient parfaitement adaptés aux véhicules particuliers au domicile, aux flottes de véhicules professionnels, ainsi qu’aux véhicules particuliers au lieu de travail (2)

Les véhicules électriques pourraient alors jouer un rôle d’équilibrage et permettre une meilleure intégration des énergies renouvelables sur le réseau. Tout simplement en faisant office de stockage décentralisé capable de réinjecter sur le réseau en cas de forte demande. Un cercle vertueux donc ! 

Vous possédez un véhicule électrique ? Vous êtes intéressé par l’installation d’une borne de recharge au sein de votre copropriété ou de votre entreprise ?

Découvrez l’offre de Zeplug et Planète OUI pour une mobilité efficace, économique ET durable !

Source :
​(1) RTE – MAI 2019 – Enjeux du développement de l’électromobilité pour le système électrique
(2) AVERE FRANCE – AOUT 2020 – Note de position sur le smart charging et le V2X
arrow_back

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *