Comment contribuer à la transition énergétique ?

contribuer-transition-énergétique
Initiatives Innovations et conseils

Mis en lumière par Coline, Data Scientist chez Planète OUI

En tant que consommateur, nous avons le pouvoir d’agir concrètement et de contribuer à la transition énergétique. Mais entre la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique, ou encore la transition écologique… il y a de quoi s’y perdre ! Pour y voir plus clair, commençons par… le commencement !

Quelle différence entre transition écologique et transition énergétique ?

La transition écologique a pour but de mettre chaque acteur de la société en mouvement pour réduire son impact sur les êtres vivants et atténuer les effets du changement climatique. Quatre secteurs d’activités humaines sont identifiés comme ayant un impact majeur : l’agriculture, le transport, les bâtiments et les industries. Une grande part de la responsabilité provient du type d’énergie utilisé et de sa consommation souvent excessive. La transition énergétique est en ce sens, une composante majeure de la transition écologique.

L’association négaWatt, en partant de ces 4 secteurs d’activités, a répertorié un certain nombre d’actions à faire pour contribuer à cette nécessaire transition énergétique.

Les trois piliers de cette transformation sont : la sobriété énergétique, l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables.

Chez Planète OUI, nous maitrisons les énergies renouvelables, de la production à la fourniture. Ainsi, nous sommes un acteur clé de ce dernier pilier. Mais c’est aussi notre responsabilité de promouvoir la sobriété et l’efficacité énergétique, et notre rôle de vous accompagner sur ces leviers.

Sobriété énergétique ou efficacité énergétique, entre éco-geste et éco-conception

L’efficacité énergétique consiste à installer des équipements permettant de réduire notre consommation, ou à optimiser les performances énergétiques d’équipements existants. Ce levier relève donc principalement de l’éco-conception, et donc, des industriels et fabricants.

La sobriété énergétique quant à elle, consiste à réduire la consommation d’énergie par un usage approprié, maitrisé et mutualisé des équipements consommateurs d’énergie. Les éco-gestes sont donc l’apanage de tous consommateurs. Comme le prouve nos ambassadeurs !

Selon l’étude de negaWatt, la sobriété énergétique permettra en 2050 de réduire de 28 % nos consommations d’énergie par rapport à 2015. Soit plus d’un quart de la consommation qui peut être évitée en réalisant des éco-gestes du quotidien.

Du bon usage des éco-gestes

1/ Ne vous éparpillez pas ! Un geste bien ancré dans vos habitudes aura plus d’impact que trop de gestes réalisés ponctuellement.

2/ Prenez votre temps. Les solutions alternatives que vous adopterez ne sont pas forcément évidentes. Le changement peut vous demander persévérance et patience.

3/ Demandez conseil. N’oubliez pas que nos aînés vivaient très bien sans certains équipements qui nous paraissent pourtant essentiels. Si vous ne savez pas comment être plus sobre énergétiquement, demandez-leur des conseils, ils en ont pleins !

Prenons un exemple : vous souhaitez réduire l’utilisation de votre congélateur et aller jusqu’à supprimer son utilisation. Pour cela, vous devrez commencer par apprendre à faire des conserves, à sécher vos aliments et à acheter en vrac par exemple. Si vous supprimez directement votre congélateur, vous risquerez de ne pas savoir quoi faire de certains aliments et le gaspillage alimentaire sera trop important.

Un éco-geste à la fois vous permettra d’avoir plus de temps pour vous faire plaisir jusqu’à l’intégration de ce comportement dans vos habitudes.

Jouer collectif !

Environ 1/3 de la consommation énergétique française est résidentiel. La sobriété et l’efficacité énergétique doivent donc aussi être pensées et intégrées au sein des entreprises et industries privées ou publiques.

De plus en plus d’entreprises s’engagent en se dotant d’une politique RSE, en apportant des solutions d’éco-conception durable, en intégrant les indicateurs d’efficacité énergétique, de réparabilité et de durabilité des produits. L’association Halte à l’obsolescence programmé a créé le Club de la durabilité, qui répertorie des entreprises engagées dans ce sens.

Jouer collectif, c’est également contribuer au circuit-court de l’énergie sur votre commune. De plus en plus de collectivités s’engagent dans la transition énergétique. Adopter des mesures de sobriété et d’efficacité énergétiques vous permettront d’être en cohérence avec la politique énergétique de votre territoire et la production d’énergie renouvelable locale.

Réduire votre consommation d’énergie, engager la rénovation thermique de votre logement ou encore passer à l’autoconsommation. Ce sont autant d’actions permettant de contribuer à l’émergence d’une énergie 100% renouvelable.

Enfin, de nombreuses associations et mouvements se créent autour de la sobriété énergétique, n’hésitez pas à devenir bénévole : le mouvement de la low tech, de l’anti-gaspillage et du zéro déchet, le mode de vie minimaliste, slow, locavore, végétarien ou végétalien, la culture de la durabilité et de la permanence…

 

La bonne nouvelle, c’est que tout le monde est concerné et peut être acteur de la transition énergétique !
Envie de faire un pas de plus vers la sobriété énergétique ? c’est par ici !
arrow_back

Article précédent

arrow_forward

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *