Pourquoi et comment éviter les pics de consommation cet hiver ?

pics consommation
Initiatives Innovations et conseils

L’hiver est bien là ! Les journées sont plus courtes, il fait froid… Comme chaque hiver, cela nous amène à consommer plus d’électricité pour nous éclairer, nous chauffer. Mais, comme vous le savez, cette année est particulière. Alors pour éviter les pics de consommation, chaque geste compte !

Pourquoi et comment ? Explications.

Pourquoi éviter les pics de consommation ?

Un pic de consommation, c’est quoi ?

Nous partageons tous le même réseau électrique. A certains moments de la journée et selon les conditions, nous pouvons être amené à consommer plus que d’habitude. Par exemple, à 20h en plein hiver, nous allons, à peu près en même temps, faire à manger, éclairer nos logements, allumer la TV… Et si les températures sont plus basses que la normale, monter le chauffage. Cela crée des pics (ou pointes) dans la courbe de consommation de l’électricité.

RTE (Réseau Transport Electricité), gestionnaire du réseau haute tension, est le garant de l’équilibre entre l’offre et la demande en électricité sur le réseau, mais aussi de sa sûreté et de sa qualité.

Il régule le réseau de sorte que la production nationale d’électricité soit supérieure à la consommation. Cela pour pallier les imprévus en cas de forte consommation et/ou de baisse de production. RTE prévoit chaque jour la consommation en France et ajuste ainsi la production pour maintenir cette différence et cet équilibre.

En cas de vague de froid notamment, les pics de consommation sont donc prévisibles grâce aux données météorologiques.

Que se passe-t-il en cas de pics de consommation ?

Si la production n’est pas suffisante pour couvrir nos besoins en électricité, alors nous risquons la coupure ! Rassurez-vous cela reste très rare. Et avant la coupure de courant généralisée, RTE peut activer d’autres leviers pour maîtriser le réseau.

Côté production, les moyens de production à combustibles fossiles sont alors sollicités, en France et dans les pays voisins. Car quand la production d’électricité n’est pas suffisante, la France importe ses besoins. Donc, si la production nucléaire et renouvelable du pays n’est pas suffisante, des centrales gaz, charbon et fioul sont mises en service pour couvrir les besoins additionnels. Et avec ça, les émissions de gaz à effet de serre vont bon train…

Côté consommation, l’arrêt d’industries énergivores peut être activé. RTE peut aussi procéder à une légère baisse de la tension sur le réseau de distribution. En dernier recours, des coupures d’électricité temporaires et localisées sont organisées sur le territoire.

Alors cet hiver, c’est quoi le problème ?

RTE prévoit des difficultés d’approvisionnement en électricité plus important cet hiver, en particulier de février à début mars 2021.

70% de la production d’électricité en France provient du nucléaire. De fait, quand le nucléaire va mal, le réseau va mal… Depuis le début de la crise sanitaire et suite au 1er confinement, le programme de maintenance de 13 réacteurs nucléaires a été retardé.

Covid oblige, la construction de nouveaux actifs de production renouvelables, a aussi subi de nombreux retards.

Ajoutons à cela une météo particulièrement rude cet hiver, avec des températures comprises entre 2° et 7° en dessous des normales de saison, qui entraineront donc des pics de consommation.

Le tout ne fait pas bon ménage pour le réseau électrique français !

Comment éviter les pics de consommation ?

Agir à notre niveau, c’est possible ! En réduisant notre consommation en période de pointe, nous pouvons soulager le réseau électrique. Mais aussi (et surtout) limiter les émissions de CO₂ et participer ainsi à la lutte contre le changement climatique.

Et plus nous sommes nombreux à le faire, plus cela est efficace !

La sobriété énergétique : un enjeu majeur

Pour accompagner la transition énergétique, nous devons faire preuve de sobriété en matière de consommation d’énergie.

Diminuer nos consommations en adoptant des gestes simples et une réflexion plus globale sur nos consommations est essentiel pour contribuer à l’émergence d’une énergie 100% renouvelable. Comme le souligne l’association négaWatt, l’enjeu est aussi à la rénovation énergétique des bâtiments. Une nécessité pour faire baisser drastiquement les consommations d’énergie.

Voici les éco-gestes à mettre en place. Simple et rapide !

  • On éteint… les lumières ! Eclairer une pièce vide ne profite à personne…
  • On coupe… ses appareils ! Eteindre sa box Internet, son ordinateur, débrancher ses chargeurs et appareils non utilisés… et traquer les appareils en veille !
  • On se cocoone… dans un gros pull ou sous un plaid ! 19° dans une pièce de vie est une température agréable. Dormir à 17° c’est suffisant. Baisser la température lorsque l’on quitte son logement pendant la journée. En cas d’absence prolongée et lorsque on aère une pièce, on éteint le chauffage !
  • On couvre… ses casseroles ! Pour éviter la déperdition d’énergie et aller plus vite, on met un couvercle !
  • On découvre… ses radiateurs ! Pour optimiser leur fonctionnement et la propagation de chaleur, on libère l’espace.
  • On déconnecte… des écrans ! On limite sa consommation de vidéo en streaming et les échanges sans vidéo.
  • On procrastine… pour les machines ! Décaler l’utilisation de son lave-vaisselle ou de son lave-linge aux heures creuses (15-18h) ou au lendemain. Plus globalement, diminuer l’usage des appareils les plus énergivores est une bonne option. On oublie le sèche-linge par exemple ! Et on pense, bien sûr, au mode Eco de vos appareils électroménagers, à faire tourner uniquement lorsqu’ils sont pleins !

Confinement, télétravail… vous connaissez ? C’est autant d’occasion de s’y mettre ! En étant plus présent à domicile, nous avons ainsi plus de faciliter à décaler nos usages et à surveiller nos consommations d’énergie.

Promis, les économies d’énergie, c’est facile !

 Planète OUI, pour vous servir !

Pour savoir quand auront lieu ces pics de consommation et tensions sur le réseau, nous avons mis en place un système d’alerte. Une simple inscription suffit pour être alerté par email puis par SMS dès que la vigilance est de mise.

Pour vous inscrire, c’est par ici !

 

Crise sanitaire ou pas, hiver ou pas, nous devons protéger nos ressources.
Les bonnes résolutions en matière d’économie d’énergie, c’est toute l’année !
arrow_back

4 commentaires “Pourquoi et comment éviter les pics de consommation cet hiver ?

  1. Merci pour ces explications.
    Juste une question suite au paragraphe où vous dites :  » Décaler l’utilisation de son lave-vaisselle ou de son lave-linge au heures creuses (15-18h) »
    mais le tarif heure creuse ne correspond pas à priori.

    Bonne continuation

    1. Bonjour,

      Merci pour votre message. Si vous êtes sur une tarification Heures pleines/Heures creuses, celle-ci diffère selon les communes. La tranche horaire indiqué ici correspondant aux heures creuses en matière de consommation d’électricité au niveau global sur le réseau.
      Bonne journée

    1. Bonjour,

      Si vous êtes en Heures pleines / Heures creuses, notre service client va vous transmettre les heures liées à votre compteur (elles diffèrent selon les communes).
      De manière générales, la tranche horaire où la consommation d’électricité est la moins élevée est entre 15h et 18h et de 22h à 6h. Décaler vos usages sur ces tranches horaires est donc bénéfique pour la gestion d’énergie.
      Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *