Pourquoi choisir le véhicule électrique pour mon entreprise ?

ZePlug-Entreprise
Innovations et conseils

Article rédigé en partenariat avec Zeplug

Incitations financières, nouveaux modèles de véhicules électriques et hybrides rechargeables, déploiement des infrastructures de recharge… Les avantages sont aujourd’hui nombreux pour les entreprises souhaitant franchir le pas de la mobilité électrique.

Le gouvernement a mis en place de multiples incitations afin d’encourager les entreprises à verdir leur parc automobile. Ces nouvelles règlementations prennent la forme de politiques d’aides, voire d’obligations dans certains cas.

Pour une entreprise, électrifier sa flotte automobile, est à la fois nécessaire sur le plan environnemental et réglementaire, mais aussi bénéfique en termes de coûts et d’image. On vous explique pourquoi.

Les avantages sur le plan de la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE)

S’inscrivant dans une stratégie RSE, l’électrification d’un parc automobile permet de fortement réduire l’empreinte carbone de la flotte. Une mesure donc efficace pour limiter l’impact environnemental de l’entreprise.

De plus, en optant pour une solution innovante et moderne, l’entreprise montre l’exemple et s’inscrit dans une vision d’avenir. L’entreprise devient ainsi plus attractive pour recruter de nouveaux talents. Selon le baromètre EVBox de la mobilité, publié en janvier 2021, un Français sur quatre serait plus enclin à choisir un employeur qui propose des véhicules électriques de fonction à ses employés.

Enfin, sur des marchés de plus en plus compétitifs, le passage à un mode de transport électrique, peut permettre de renforcer les valeurs de l’entreprise et créer un véritable avantage concurrentiel.

Des quotas de « véhicules propres » dans les flottes d’entreprises

L’article 77 de la Loi de l’Orientation des Mobilités (LOM) du 24 décembre 2019 prévoit des obligations d’acquisitions de véhicules à faibles émissions pour les entreprises gérant une flotte de plus de 100 véhicules dont le PTAC (Poids Total Autorisé en Charge) est inférieur à 3,5 tonnes. Les véhicules à faibles émissions sont ceux qui rejettent moins de 60 g/km de CO2. C’est le cas des véhicules 100% électriques et hybrides rechargeables.

Les entreprises concernées devront progressivement, à partir de 2022, intégrer des véhicules à faibles émissions dans le renouvellement annuel de leur flotte automobile. Ces obligations de quotas s’élèvent à :

  • 10% à partir du 1er janvier 2022
  • 20% à partir du 1er janvier 2024
  • 35% à partir du 1er janvier 2027
  • 50% à partir du 1er janvier 2030

A noter :  L’évaluation de la taille du parc de l’entreprise prend en compte les véhicules gérés par ses filiales dont le siège est situé en France ainsi que ceux qui sont gérés par ses établissements situés en France.

Le projet de loi « Climat et résilience » prévoit un rehaussement de ces quotas en modifiant les deux dernières échéances. Ainsi, la part de véhicules à faibles émission à intégrer dans le renouvellement annuel d’une flotte d’entreprise serait de 40% en 2027 et de 70% en 2030.

Les avantages économiques d’un véhicule électrique

Les aides et avantages fiscaux pour l’acquisition d’un véhicule électrique

Pour l’acquisition d’un véhicule électrique, les entreprises sont éligibles à de nombreuses aides et avantages fiscaux. Ces derniers contribuent à rendre le TCO (Total cost of ownership) d’un véhicule électrique plus attractif.

Bonus écologique : Les entreprises comme les particuliers bénéficient d’une prime pour l’achat d’un véhicule électrique. Cette prime s’élève à 5 000€ maximum pour les entreprises jusqu’au 30 juin 2021.

Prime à la conversion : Les professionnels peuvent également bénéficier jusqu’à 2 500€ de la prime à la conversion pour le remplacement d’un véhicule thermique.

Exonération de TVS : Les entreprises ne paient pas de TVS (Taxe sur les Véhicules de Société) sur les véhicules qui émettent moins de 50g de CO2/ km. C’est le cas des véhicules 100% électriques et hybrides rechargeables.

Déduction fiscale sur l’amortissement du véhicule électrique : Les entreprises qui sont soumises à l’impôt sur les sociétés ou à l’impôt sur le revenu, peuvent bénéficier d’un suramortissement de 40% de la valeur du véhicule. Le plafond de ce suramortissement varie selon deux critères : les émissions de CO2 et l’année d’acquisition du véhicule. Par exemple, pour l’acquisition d’un véhicule qui émet moins de 20 g de CO2/ km en 2021, le plafond de suramortissement s’élève à 30 000€.

Exonération de carte grise : Sur le territoire métropolitain, suivant les régions, les entreprises peuvent bénéficier d’une exonération totale ou partielle pour l’immatriculation d’un véhicule 100% électrique, hybride, hybride rechargeable ou hydrogène.

Abattement sur l’avantage en nature : Un véhicule électrique mis à disposition d’un salarié entre le 1er janvier 2020 et le 31 décembre 2022 est éligible à un abattement de 50% plafonné à 1 800€ par an pour le calcul de l’avantage en nature.

Des économies sur le coût d’entretien du véhicule

De nombreuses études ont montré que les véhicules électriques nécessitent moins d’entretien que les véhicules thermiques. Cela s’explique par deux principales raisons. Premièrement, la mécanique d’un véhicule électrique est plus simple car la batterie nécessite moins de pièces qu’un moteur thermique. Deuxièmement, grâce à son système de freinage régénératif, c’est-à-dire optimisé pour la récupération de l’énergie, les plaquettes de freins et les pneus d’une voiture électrique s’usent moins vite. Selon une étude de Consumer Reports, les coûts d’entretien d’un véhicule électrique par rapport à un véhicule thermique seraient divisés par deux les cinq premières années d’utilisation, soit une économie de 25% en moyenne sur l’ensemble du cycle de vie.

Par ailleurs, d’importants progrès techniques sont faits pour réduire le prix des batteries et augmenter leur capacité de stockage. Et, d’après une récente étude de l’ONG Transport & Environnement, en 2035 un cinquième du lithium et 65% du cobalt qui sont nécessaires à la fabrication d’une batterie neuve pourraient provenir du recyclage.

La recharge en entreprise

La recharge sur le site de l’entreprise

Différentes solutions de recharge existent aujourd’hui pour les véhicules de flottes et de salariés. Installer des bornes sur le lieu de travail est un premier pas pour inciter les collaborateurs à faire le choix d’un véhicule électrique.

De plus, la Loi d’Orientation des Mobilités (LOM) du 24 décembre 2019 est venue renforcer les obligations de pré-équipement pour les bâtiments neufs. Depuis le 11 mars 2021, les parkings d’entreprises de bâtiments neufs ou ceux faisant l’objet d’« importantes rénovations », doivent pré-câbler 20% de leurs places pour permettre l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques. Ne sont pas concernés par cette obligation les parkings de moins de 10 places. Dès le 1er janvier 2025, des obligations d’équipement s’appliqueront aux parkings d’entreprises de bâtiments existants. Tous les parkings de plus de vingt places devront disposer d’une borne de recharge par tranche de 20 emplacements.

A noter : Les entreprises bénéficient également de subventions du programme Advenir pour l’installation de bornes de recharge. Le montant de l’aide peut varier selon l’année de l’installation, du lieu (sur le parking privé de l’entreprise ou sur voirie), de la puissance de recharge et si la recharge est ouverte au public ou non.  Pour y être éligible, les entreprises doivent notamment choisir une offre de fourniture et d’installation de la borne de recharge qui est labellisée ADVENIR.

La recharge au domicile des collaborateurs

Afin d’offrir plus de flexibilité aux collaborateurs disposant d’un véhicule électrique ou hybride rechargeable de fonction, des solutions existent pour compléter la recharge sur site. C’est notamment le cas de Zeplug, qui installe des bornes de recharge en entreprise et au domicile des collaborateurs. Et ce, quel que soit le type d’habitation (maison individuelle ou habitat collectif). Des bornes peuvent être mises à disposition par abonnement, permettant ainsi de gérer plus facilement les cas de déménagement et de départ de collaborateurs. Un système de suivi et de remboursement des consommations peut être mis en place pour les collaborateurs en pavillon.

A noter : L’avantage en nature qui découle de la mise à disposition d’une borne de recharge et de la prise en charge des frais d’électricité par l’employeur est nul (Version révisée de l’article 3 de l’arrêté du 10 décembre 2002 relatif à l’évaluation des avantages en nature). En ce sens, il peut être financièrement plus avantageux pour le salarié d’avoir un véhicule de fonction électrique que thermique.

La recharge sur voirie et aires d’autoroute

Avec notamment l’« Objectif 100 000 bornes » annoncé par le gouvernement pour la fin de l’année 2021, le déploiement des bornes de recharge ouvertes au public s’intensifie sur le territoire français.

Plus récemment, Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué des Transports, a annoncé que d’ici le 1er janvier 2023, toutes les aires d’autoroutes devront être équipées de bornes de recharge ultrarapides. Ce mode de recharge « à gros débit » permet de réduire fortement le temps de recharge. Ainsi, les entreprises pourront plus facilement faire le choix du véhicule électrique pour de longs trajets. Et ce, aussi bien pour des déplacements de collaborateurs que pour du transport de marchandises. Il est néanmoins conseillé de réserver cette option de recharge plus coûteuse aux grands trajets, et de prévoir en complément une solution de recharge quotidienne sur le site de l’entreprise ou au domicile du collaborateur.

 

Se recharger avec de l’électricité verte

Il est bien connu que la voiture électrique est d’autant plus respectueuse de l’environnement si l’énergie qui sert à la recharger provient de sources renouvelables. Ainsi, pour réduire encore davantage leur empreinte carbone, les entreprises peuvent faire appel à un fournisseur d’électricité verte. C’est le cas par exemple de Planète OUI, partenaire de producteurs français d’énergies renouvelables et classé n°1 par Greenpeace. Planète OUI propose une offre spécifique pour les entreprises et permet ainsi d’alimenter les locaux de l’entreprise comme les bornes de recharge sur site avec une électricité verte.

arrow_back

Article précédent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *